Le théâtre romain : présentation

Notre association s'intéresse au théâtre romain qui est une des facettes du spectacle dans le monde romain.
SPECTACULA ! englobe tous les jeux, ceux du cirque (combats de gladiateurs, chasses, naumachies1, pezomachies2) et les jeux scéniques du théâtre qui revêtent bien des aspects tous passionnants : tragédie, comédie, mime, pantomime et atellane.

Ludi Scaeneci : les jeux de scène

Le terme  « jeux de scène » (Ludi scaeneci)  est utilisé par les romains pour désigner divers spectacles, ayant toujours pour but de distraire, associant diverses techniques : le texte parlé (diverbia), chanté (cantica), les instruments de musique, les danseurs (que l'on qualifierait plutôt de mimes dans le langage moderne), sans oublier les costumes, décors et même machineries.
Le public y vient pour se divertir des scènes bien perçues commes iréelles, et non pour se poser des questions philosphiques.
D'ailleurs le texte est très accesoire, la musique et la danse3 étant les principaux composants du spectacle.

Les jeux, extrêment coûteux, sont financés par un dator ludi , magistrat souhaitant accroître sa popularité, et sont accesibles à tous (gratuitement ou pour un prix modique).
Ils peuvent être donnés pour diverses occasions : une fête religieuse, la consécration d'un nouveau temple, un enterrement, une victoire ou un anniversaire d'une date mémorable.
Les jeux consitituent un rituel, et comme tout rituel romain, il est essentiel qu'il soit effectué parfaitement. Les histrions défilent dans la ville avant le spectacle, et il importe qu'aucun ne trébuche. Les jeux ne doivent pas être interrompus, fussent les ennemis aux porte des la ville !

Les professionnels de la scène

Le dominus gregis est chargé par l'éditeur des jeux d'organiser le spectacle. Il achète une pièce à un scribe, et dirige les histrions (acteurs et musiciens).
Ces derniers sont des esclaves ou affranchis, leur profession étant source d'infâmie.
Les acteurs sont entrainés dès leur plus jeune âge pour acquérir une grande souplesse. Celle-ci est considérée comme une caractéristique féminine, assimilée à la soumission, s'opposant à l'idéal de rigidité et de vertu du citoyen romain. Sur scène, ils créent l'iréel et en dehors sont exubérants, sans honneur et sans honte, louant leur beauté et leurs talents érotiques dans les banquets4. Cette infâmie ne les empêche pas d'être riches et célèbres.

Les femmes n'étant pas admises sur scène, tous les rôles sont donc tenus par des hommes.

Origine et évolution

Selon  Tite-Live5, les jeux scénique romains auraient pour origine les ludions étrusques, danses au son du tibia6. Ceux-ci auraient été importés à Rome en 364 avant notre ère pour conjurer une épidémie de peste, les rituels romains s'étant révélés inéfficaces.
Les premiers réels ludi scaenici, comportant une intrigue écrite, inspirée du théâtre grec, sont donnés en  240 avant notre ère7.
En 364 av. JC, les Romains empruntèrent aux Etrusques leurs danses et les utilisèrent lors des jeux.
Par la suite, des auteurs comme Plaute, Térence et Sénèque écriront des comédies et tragédies, toujours fortement inspirées du modèle grec.

Jusqu'en 55 avant notre ère, les lieux de spectacles sont éphémères. Les organisateurs de jeux scénique ont recours à des installations provisoires avec des gradins en bois, ou profitent parfois des marches d'un temple ou autre bâtiment officiel.8
Seront par la suite construits des théâtres permanents en bois ou en pierres, avec des murs de scènes richement décorés.


Acteurs et musiciens - theatre romaine


Acteurs et musiciens se préparant à entrer en scène, mosaïque, Pompéi



Article réalisé par Samobena, Responsable Théâtre.

Ouvrages de référence :
L'Acteur-Roi, Florence Dupont
L'orateur sans visage, Florence Dupont
Le théâtre latin, Florence Dupont
L'orateur sans visage, essai sur l'acteur romain et son masque, Florence Dupont
Institution oratoire, Quintilien


Ressources en ligne :

Le théâtre romain par Agnès Vinas :

http://www.mediterranees.net/civilisation/spectacles/theatre_romain/index.html


Étude sur le théâtre latin par Maurice Meyer :

http://remacle.org/bloodwolf/livres/meyer/index.htm


1 - Spectacle représentant une bataille navale
2 - Combat à pied
3 - Ce qui est décrit comme danse dans l'antiquité s'apparente plus à ce que l'on appèlerait aujourd'hui mime, chaque geste ayant une signification, afin de raconter une histoire.

4 - L'orateur sans visage, essai sur l'acteur romain et son masque, F Dupont, p 69 à 79
5 - Histoire Romaine, VII, 2, 1-10
6 - Instrument de musique s'apparentant au hautbois
7 - Musique et spectacle dans la Rome antique et dans l'occident romain, V. Péché et C. Vendries, p18
8 - L'acteur-roi, F. Dupont, p 53