Les différents types de jeux scéniques : tragédie, comédie, atellane, mime et pantomime

La tragédie

Inspirée des tragédies grecques, elle eut son heure de gloire au II° siècle avant notre ère. Les tragédies de Sénèque qui nous sont parvenues datent du I° siècle de notre ère et n'ont pas été représentées. A cette époque, les tragédies n'étaient plus appréciées que par une élite.
La tragédie vise à émouvoir et à susciter la peur, par la mise en scène de violence et d'évènements surnaturels.
Les acteurs portent des chaussure à semelles épaisses caractéristiques : les cornuthes, des toges, et des masques de forme allongée.

 

Masque de tragédie

Statuette d'ivoire

Masque de tragédie peint sur une fresque
1er siècle après JC, Pompéi
Statuette en ivoire représentant un acteur
de tragédie perché sur des cothurnes,
1er siècle après JC

La comédie

Elle s'inspire également des comédies grecques, parfois en regroupant les intrigues de deux pièces grecques. Les auteurs de comédie latine dont nous connaissons les oeuvres aujourd'hui sont Plaute et Térence.
La comédie met en scène des histoires rocambolesques, avec des personnages tous ridicules qui constituent la société comique.
Le recours au masque a lieu à certaines périodes historiques, ou peut être en fonction des acteurs. Les masques comiques sont pourvus de larges ouvertures pour la bouche qui jouent le rôle de porte voix.
Les masques et perruques des personnages permettent de les identifier au premier regard : les personnages féminins ont la peau blanche, alors que celle des hommes est plus ou moins basanée, selon le degré de virilité ou de féminité de leur caractère. Les esclaves ont les cheveux roux, les vieillards sont chauves avec une barbe blanche, les jeunes gens blonds ou bruns.
La comédie romaine constituera une grande source d'inspiration pour Molière.

Masque d'esclave
Masque d'esclave en marbre, 2ème siècle avant JC, Athènes

 

L'atellane

Elle serait originaire de la ville d'Atella, en Campagnie (sud de l'Italie).
Il s'agit d'une courte farce improvisée de genre populaire, ne reculant pas devant la vulgarité.
Les acteurs sont toujours masqués et ont le privilège et, contrairement aux acteurs de comédie ou tragédie, ils ne pouvaient être contraints de soulever leur masque 1. Des citoyens auraient ainsi pu jouer sans se compromettre. Les intrigues tournent autour de quelques personnages fixes :

  • Maccus : paysan maladroit, sot et gourmand, avec une tête énorme et une grosse bosse,
  • Bucco : bavard impertinent et vaniteux, avec les joues gonflées et de grosses lèvres
  • Pappus : vieux, avare et libidineux
  • Dossennus : savant bossu

L'atellane était souvent donnée après les tragédie pour terminer sur un sujet plus gai. Elle sera à l'origine de la commedia dell'arte.

Le mime

Apparu au premier siècle avant notre ère, il remplace peu à peu l'atellane. Les sujets restent légers voire scabreux et les danseurs ne portent pas de masques. Le mime est principalement une danse, mais il est aussi parlé.
C'est le seul spectacle dans lequel les femmes ont joué, dans le rôle de prostituées dévoilant leur corps.
Aucun texte ne nous étant parvenu, les mimes restent peu connus.

La pantomime

Genre typiquement romain, la pantomime devint le spectacle le plus populaire dans l'Empire.
Un seul acteur jouait tous les rôles à l'aide de différents masques, tous très harmonieux, et la bouche close, car le pantomime ne parle pas, mais il est accompagné d'un choeur et d'un orchestre de joueurs de tibia2, cithare3, syrinx4, trompette, orgue... Le thème développé est issu de la mythologie.
La pantomime touche les émotions brutes; sans texte, elle est accessible à tous, y compris un barbare qui ignore le latin et le grec.

 


Article réalisé par Samobena, Responsable Théâtre.


Ouvrages de référence :
L'Acteur-Roi, Florence Dupont
L'orateur sans visage, Florence Dupont
Le théâtre latin, Florence Dupont
L'orateur sans visage, essai sur l'acteur romain et son masque, Florence Dupont
Institution oratoire, Quintilien


Ressources en ligne :

le théâtre romain par Agnès Vinas
:

http://www.mediterranees.net/civilisation/spectacles/theatre_romain/index.html
Étude sur le théâtre latin par Maurice Meyer :

http://remacle.org/bloodwolf/livres/meyer/index.htm

 


1 - Études sur le théâtre latin, M. Maurice

2 - Instrument de musique s'apparentant au hautbois

3 - « Lyre » jouée par les professionnels

4 - Flûte de Pan

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

[1] Instrument de musique s'apparentant au hautbois

[1] « Lyre » jouée par les professionnels

[1] Flûte de Pan